Navigation

Vous êtes dans : Accueil > Environnement > Valorisation et prévention des déchets > Réduire ses déchets > Broyage des végétaux

Broyage des végétaux

Le broyage des végétaux permet de réduire la masse des déchets végétaux dans votre jardin et de les valoriser. A la fois intéressante sur le plan écologique et économique, cette technique mérite que l'on s'y attarde. Découvrez toutes les astuces pour valoriser les déchets verts de votre jardin !

Mes déchets végétaux : une ressource à valoriser à tout prix !

Vous voulez en savoir plus sur l'usage de vos déchets végétaux ? Consultez le guide pratique proposé par le collectif Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage de Pays de Savoie !

Recyclez la matière organique de votre jardin...dans votre jardin !

Le broyage des végétaux consiste comme son nom l'indique, à réduire la masse produite lors des travaux de jardinage, en utilisant une machine spécifique : le broyeur. Celui-ci permet de hacher menu les feuilles coriaces, brindilles, petites branches et autres résidus de taille. Le broyage réduira ainsi le volume des déchets de moitié. Ces derniers pourront être réutilisés au jardin.

Afin de limiter les apports en déchèterie et principalement dans une logique de valorisation des végétaux, le SITOA a valorisé le broyage des végétaux à domicile. Une aide de 40 € était proposée aux particuliers résidant notamment sur la Communauté de Communes du Canton de Rumilly, qui privilégiaient le broyage des végétaux à domicile.

L'aide était apportée lorsque les particuliers faisaient intervenir un professionnel conventionné par le SITOA pour le broyage à domicile ou louaient un broyeur auprès d'un professionnel conventionné par le SITOA. Aujourd'hui, cette aide n'est temporairement plus proposée. Pour plus de renseignements, contactez le service déchets.

Broyer ses déchets de jardinage (et même de cuisine) permet de réduire leur volume, mais pas seulement. Ces déchets peuvent aussi être revalorisés.

Pour le compost

Une fois bien réduits, les déchets broyés pourront être ajoutés au compost, ce qui n'aurait pas été possible autrement car les parties coriaces des végétaux ont tendance à mettre beaucoup de temps à se décomposer. Ainsi réduites, brindilles, branches, feuilles mortes mais aussi feuilles épaisses (platane, magnolias, houx, chêne) se mêleront parfaitement au tas de compost et ne poseront plus aucun souci. Nul besoin de les brûler ou de les évacuer vers la déchèterie, elles seront directement réutilisées sur place pour la création de compost ou de paillis.

Le broyat permet d'apporter du carbone, d'aérer le tas et de bien structurer le compost, pensez-y !

 

La Communauté de Communes met à disposition des habitants du territoire des composteurs individuels en plastique ou en bois !

Pour le paillage

Riches en éléments fertilisants, les copeaux issus du broyage vont pouvoir être étalés sous forme de paillage au jardin. Celui-ci restituera au fil du temps, les éléments nutritifs contenus dans les déchets aux pieds des plantes ornementales qui seront ainsi fertilisées. Ce paillis peut aussi être utilisé pour protéger le pied des végétaux frileuxen hiver mais aussi pour réduire l'évaporation de l'eau lors des chaudes journées estivales. Il constitue en outre, un bon moyen d'éviter les opérations de désherbage s'il est étalé en couche assez épaisse car il réduit le développement des plantes indésirables et donc de l'utilisation de produits chimiques. Il favorise également l'installation d'organismes bénéfiques (lombrics, coccinelles...).

  1. Paillez sur une terre nue : les plantes indésirables germées pourraient passer au travers du paillis
  2. Déposez une couche de 5 à 10 cm de broyat sur le sol
  3. Renouvelez les apports dès que l'épaisseur du paillis atteint 1 à 2 cm
  4. Evitez de pailler dans les zones humides où l'eau s'accumule

Le paillis peut être fait avec de la paille, des écorces, des graviers... Mais vous pouvez également utiliser les produits de votre jardin :

Pour les litières

Bien sec, le broyat s'utilise aussi dans les litières des animaux domestiques !

Pour les allées de jardin et les aménagements paysagers

Le broyat de bois peut également être utilisé pour les aménagements paysagers. En couche épaisse, il permet d'organiser aussi une allée dans votre jardin.

D'autres pratiques de jardinage "alternatif"

Le "mulshing"

C'est une technique qui consiste à recycler votre pelouse sur place. Le gazon laissé sur place se décompose naturellement en nourrissant le sol : la pelouse est fertilisée sans produits chimiques, il y a moins de tontes à stocker et à ramasser. Le mulshing a une action de paillage en limitant la pousse des herbes indésirables.

Comment ça marche ?

1. Tondre lorsque l’herbe est sèche
2. Tondez de façon régulière si vous disposez d’une tondeuse traditionnelle
3. Certaines tondeuses disposent de la fonction mulching. Toutefois toutes les tondeuses conviennent
4. Si des feuilles mortes sont tombées sur la pelouse, vous pouvez passer la tondeuse

Découvrez en vidéo la méthode de broyage à la tondeuse

La prairie fleurie

Une alternative au tapis vert parfaitement uni et régulier ! Les prairies fleuries offrentdes couleurs, des odeurs et de la diversité. Elles sont faciles à entretenir car elles s’adaptent à tout type de sol et l’entretien est limité. Une seule tonte au printemps ou à l’automne est nécessaire: économie d’arrosage et favorisation de la biodiversité.  Elles hébergent de nombreuses espèces animales amies du jardinier (abeilles, papillons, …). Elles sont esthétiques.

Comment ça marche ?

  1. Choisir le terrain : sol libre de végétation et sans engrais
  2. Selon les types de mélanges choisis, les floraisons s’échelonnent sur plusieurs périodes de l’année
  3. Semez les mélanges de mi-mars à mi-juin et de fin août à mi-octobre
  4. L’entretien, faible, varie selon les sols, le climat … mais des arrosages peuvent être utiles en été

Les haies naturelles

Limitez les tailles de haies avec des haies champêtres ! Une haie vive (ou naturelle) a plusieurs avantages face à une haie à espèce unique (type thuya ou laurier) :

Exemples d’arbustes persistants : Le berberis, l’éléagnus, Le photinia, Le céanothe
Exemples d’arbustes caducs : le lilas, le forsythia, le tamaris, le spirée

Astuce : les espèces locales sont plus résistantes, pensez-y !

Partager cette page

Coordonnées

Communauté de Communes Rumilly Terre de Savoie - 3, place de la Manufacture BP 69 - 74152 Rumilly Cedex - France
Téléphone : 04 50 01 87 00

Télécharger la carte de visite (.vcf)

eZ Publish - © Citéo - Inovagora